22 mars 2018

Dernier Savon : Carnaval es arribat !

Je n'avais pas travaillé la palme rouge depuis longtemps. Alors oui, je sais, l'huile de palme, c'est le mal ! Mais, pas tout à fait. Le monde n'est pas – toujours – si manichéen.

Il existe une huile de palme saine, éthique et respectueuse de l'environnement. Et c'est le cas de la mienne, dont je garde précieusement mon stock et que j'utilise avec parcimonie, n'étant pas sûre d'en retrouver un jour. Je l'avais acheté chez Véro, la boutique en ligne Absolubio que j'aimais beaucoup mais qui a malheureusement fermé depuis un bon moment.

Cette huile de palme vient du Ghana. Elle est produite par une coopérative de femmes. Cette production à taille humaine n'engendre ni déforestation, ni maltraitance animale. Et surtout, ce qui me tenait à cœur, c'est qu'elle était un moyen d'autonomie et d'émancipation pour les femmes qui y travaillent. Et ça, comme tu commences à me connaître, tu dois savoir que c'est quelque chose qui pèse dans la balance. Qui pèse beaucoup d'ailleurs ! La coopérative existe sans doute encore. En tout cas, je le souhaite profondément. 

J'aime particulièrement la couleur orangée qu'elle apporte aux savons. 

Passons à la recette :

- HV d'avocat : 5% (attention : l'avocat aussi c'est le mal !! (clic-clic pour ne plus jamais voir les avocats de la même manière et culpabiliser un peu, beaucoup, passionnément, à la folie !)
- HV de coco 20% (hop ! encore un ingrédient maléfique et responsable de maltraitance et de souffrance animale... Oui oui ! Allez, encore une petite dose de culpabilité par ici)
- HV d'olive : 35%
- HV de palme brut : 10%
- HV d'arachide : 5%
- HV de ricin : 10%
- HV de colza : 5%
- BV de karité : 10%

La soude est à recalculer pour un surgras à 8%

J'ai coloré avec du charbon actif et un mica rouge.
Parfumé à 3% avec je ne sais plus quelle fragrance de La Folie des Senteurs. A mon avis, me connaissant, c'était quelque chose de rond, ambré, comme souvent !

Marbrage au cintre, comme pour les derniers savons. J'adore cette technique ! A chaque fois, je ne m'attends à rien de particulier, et je suis toujours surprise par les formes qui s'en dégagent ! Si des psychiatres passent par ici, je serais ravie qu'un jour ces photos de savons servent pour un test de Rorschach !

Et donc, voilà deux petites photos, brut de décoffrage, juste après la découpe. Rappel habituel : je ne suis pas photographe, et la lumière chez moi l'hiver est moche. Donc, mes photos sont pas terribles, mais garanties 100% naturelles sans retouches !!!





Tu te demandes sans doute d'où vient ce nom, "Carnaval es arribat" ?! Alors en voici l'explication.

Là où je travaille, on organise un Carnaval traditionnel occitan. Tu le sais peut-être, peut-être pas, les couleurs de l'Occitanie sont le rouge et le jaune. Enfin, le rouge et l'or ! Et en occitan, "Carnaval es arribat", ça signifie "Carnaval est arrivé".

Lorsque je l'ai découvert, j'ai trouvé que ses couleurs, et ses moustaches lui donnaient un air de Monsieur Carnaval. Et comme nous étions en pleine préparation de l'événement, le nom est arrivé tout seul ! Petit clin d'œil à mes collègues, qui sont dans les starting-blocks, en ce moment même.

A l'utilisation, je l'aime beaucoup ce savon. La mousse est douce, aérienne, persistante et onctueuse. Il sent bon. Et pour un surgaissage à 8% il reste très doux pour la peau.

Bon, j'espère ne pas t'avoir fait trop culpabiliser ni déprimer, avec ces infos écologiques, mais il me semble important de remettre nos pratiques en question. Même si dans les faits, les habitudes sont difficiles à changer ! L'huile de coco, par exemple, je ne sais pas si je parviendrai un jour à m'en passer !

Et toi, dis-moi, ce sont lesquels tes ingrédients un peu honteux ? 
Ceux dont tu te dis régulièrement "demain j'arrête", mais pour lesquels demain n'arrive jamais ?


10 févr. 2018

La meilleure amie de la Tambouilleuse (Test Dans Ma Nature inside !)

Aujourd'hui, un article un peu spécial. Pour ce test, Dans Ma Nature ne m'a pas envoyé d'ingrédient, mais un ustensile. Et cet ustensile, c'est Maryse, ma meilleure amie !

Là, c'est le moment où tu commences sans doute à t'interroger sur ma santé mentale : ma meilleure amie serait donc un ustensile ? Non, ne t'inquiète pas, des amies humaines, j'en ai quelques unes, et même une un peu plus que les autres : la meilleure des meilleures !

Mais quand je tambouille, mes copines ne me sont pas d'une grande aide. Alors que Maryse elle m'est presque indispensable ! Tout comme mes bols, ma balance et mon mini-fouet.

Maryse, c'est une spatule ! Celle qui m'a été envoyée par la boutique, c'est une mini-spatule. Et ça, c'est drôlement bien pratique !

Bon, commençons par les présentation ! Chère lectrice, voilà donc ma mini-maryse :


Tu as vu ? Elle est vraiment mini cette spatule. A côté j'ai mis une petite cuillère pour que tu puisses bien te rendre compte de sa taille.

Bien. Maintenant que les présentations sont faites, jetons un œil à sa fiche technique :
- Plastique souple
- dimensions : longueur totale 15 cm, longueur de la spatule 6,5 cm, largeur de la spatule 2-2,5 cm
- ne résiste pas à la chaleur, utilisez de l'alcool pour désinfecter la spatule avant utilisation.
Alors comme tu le vois, elle n'est pas en silicone, mais en plastique. Et donc, elle ne résiste pas à la chaleur. Donc, à l'alcool tu la désinfecteras, et à la main tu la laveras. Histoire d'éviter tout désagrément !

Mon avis :

Le point négatif, puisqu'il y en a un : elle est un chouilla trop rigide. Mais ce n'est pas si dérangeant que ça.

Le point positif : sa petite taille est vraiment super méga géniale !!

Les spatules sont très pratiques en cosméto home made. Je les utilise pour :
- lisser mes émulsions, et éviter ainsi les textures "mousseuses"
- remplir mes contenants
- racler mes bols afin de récupérer TOUTE la préparation et limiter le gaspillage (pour toutes mes recettes : les crèmes, les savons, les shampoings solides...)
- mélanger la pâte de mon henné ou de mes masques à l'argile.

La taille de cette spatule est vraiment un gros gros plus : elle permet de transférer très facilement la préparation dans un petit contenant, type mini-bocal par exemple. Et ça c'est hyper pratique ! Parce que bien souvent, lorsqu'on on prépare une toute petite quantité, c'est galère de transvaser dans un petit récipient.

L'autre gros avantage de cette spatule, c'est son prix riquiqui : 1.30€ toute l'année, et en ce moment même à 0.90€ !!! Alors tu vois, ça vaut pas le coup de s'embêter. Deux petits clics et dans quelques jours, ta nouvelle meilleure amie t'attendra sagement dans ta boîte aux lettres... C'est pas merveilleux ça ?


8 janv. 2018

Un petit cadeau pour une belle année

Bonne année à vous, chers lecteurs, chères lectrices, ami.e.s de la vie réelle, de la vie virtuelle, internautes de passage par hasard. Je vous souhaite le meilleur pour 2018, et plus encore.



Pour débuter cette année, j'ai choisi de t'offrir un petit cadeau. Oh ! Pas grand chose, hein ! Tu le sais peut-être, ou peut-être pas, j'ai pris pour habitude ces dernières années d'offrir des cadeaux faits-main à mes proches pour Noël. Il y a déjà eu des savons, une chantilly Coco-Karité, des bocaux gourmands pour faire des cookies... Cette année j'ai décidé de changer de registre. Je me suis donc inspirée du calendrier de Flow pour un cadeau plein de douceur, de bonheur et de bienveillance (coucou Virginia :-p). D'ailleurs, j'en profite pour te dire que si tu ne connais pas le magazine Flow, fonce chez ton marchand de journaux. Il est plutôt chouette. Il met à l'honneur la bonne humeur, la créativité... Tout ça, sans devenir pour autant un truc chiant avec du développement personnel à gogo et de la bienveillance jusqu'à l’écœurement. C'est promis !

Cette idée de cadeau est toute bête : 
un bocal à jolies pensées.

Le principe est très simple. Il s'agit de mettre dans un bocal, ou dans une boite de jolies pensées et d'en piocher une chaque jour, ou chaque semaine, selon le type de bocal choisi.


J'ai donc passé quelques jours à arpenter le oueb et feuilleter mes anciens numéros de Flow, ainsi que leurs calendriers 2017 et 2018, à la recherche de jolies pensées. Au départ j'en voulais 365 : une pour chaque jour. J'ai vite revu mon ambition à la baisse pour revenir à 52 ! Une jolie pensée par semaine. Parce que bon, déjà en trouver 52 ce fut difficile, alors 365, j'imagine même pas !



Ces jolies pensées, je les ai ensuite mises en page, imprimées et découpées. Ensuite, il suffit de les plier ou de les enrouler, de les mélanger et de les déposer dans une jolie boîte. Pour ma part, j'ai opté pour un bocal à confiture. J'ai aussi confectionné une étiquette à coller sur le bocal.

Et voilà un petit cadeau tout simple qui, je l'espère, apportera quelques rayons de soleil à mes proches ! Et toutes celles qui décideront de se le fabriquer. Je dis "celles" parce que je sais que ce genre de truc, c'est pas vraiment le kif des hommes de mon entourage. Mais Messieurs, si le cœur vous en dit, j'en serai sincèrement ravie. Après tout, vous avez bien le droit à un peu de soleil vous aussi ;-)

Et comme je t'aime bien, toi aussi, je te dépose ici-même les fichiers afin de réaliser ton propre bocal ! Fais chauffer ton imprimante et prépare tes ciseaux !

Voilà le lien de téléchargement des jolies idées :

Dans la boîte de dialogue de l'impression, il faut choisir "impression multiple", "9 pages par feuille". Il faut aussi choisir l'orientation "paysage" comme sur cet exemple :


Et voilà le lien pour étiqueter le bocal. Bon, là je me suis un peu plantée sur les dimensions, du coup, l'étiquette est un peu grande. Là aussi je l'ai imprimée en 9 images par page, et je l'ai bien recoupée après car c'était encore trop grand.

Sinon, tu peux aussi opter pour une jolie boîte de récupération. Par exemple une boîte à thé. Ou un chouette pochon cousu avec amour. Laisse libre court à ta créativité ;-)

Tu connaissais les bocaux à jolies pensées ? Tu en as déjà offert ou reçu ?
Raconte-moi tout :-)